Articles

Un an après ma démission...

Image
image d'illustration libre de droits via pixabay  Après mes études, j'ai trouvé très rapidement un travail. Je m'y suis consacrée avec mon enthousiasme habituel, corps et âme. J'étais tellement fière: j'étais la seule de ma famille à être allée à l'université, j'avais réussi mes études et trouvé un job en adéquation avec mes diplômes. Le rêve?! Je disais toujours OUI à mon patron et jamais NON. Je voulais acquérir de l'expérience. Les tâches et les responsabilités se sont peu à peu accumulées (mais le salaire n'a pas vraiment augmenté, héhé) Je travaillais plus de 10h supplémentaires par semaine avec des horaires de folie. Je faisais tout comme un robot. Je ne savais même plus pourquoi je me levais le matin. C'est boulot-dodo (il n'y a pas de métro en Guyane!). Le weekend, j'étais épuisée. Je dormais, j'étais léthargique. La nuit, je me réveillais souvent en pensant à certains dossiers en cours, à des clients. C'était donc ça trav

BD "Automne en baie de Somme" de Pelaez et Chabert 2022

Image
 Serais-je devenue une passionnée de BD? J'ai eu un coup de foudre pour la magnifique couverture qui n'est pas sans rappeler le travail du peintre Alfons Mucha (1860-1939). D'ailleurs, un des personnages de l'histoire est son modèle. Après avoir vérifié qu'il s'agissait bien d'une histoire complète, pour éviter ma dernière déception , et deux semaines de réflexion, j'ai finalement acheté cette superbe BD. J'ai lu l'histoire d'une traite. J'ai été enchantée par les dessins et l'ambiance "Belle Époque" ainsi que par l'histoire dont je n'avais pas deviné le dénouement. Si vous aimez Paris et cette atmosphère, cette histoire devrait forcément vous plaire. Je trouve que la BD est un bon compromis entre un livre et un film, finalement! Le récit est particulièrement soigné, voici la première phrase qui décrit la scène du bateau échoué sur la grève: " Elle languissait, là, comme une anomalie brune sur une mer lisse de s

Miscellanées de juin

Image
Comment s'est passé votre mois de juin? Voici un petit aperçu du mien.  J'ai enfin sorti ma  garde-robe d'été , celle que je mettais en Guyane. C'est amusant de retrouver toutes mes robes. Oui, car quand j'habitais en Guyane, je ne mettais que des robes (et 1 ou 2 shorts le weekend). Tout le temps, tous les jours.  Avant d'aller vivre à Kourou, j'étais en pantalon...tous les jours. Tout le temps.  Mais quand il fait chaud, les pantalons, ça serre, c'est horrible. Et il y a toujours la sempiternelle question de "qu'est-ce que je mets en haut?" avec 3-4 allers-retours dans la salle de bains pour se changer qui fait qu'on arrive en retard....  Et puis j'ai découvert les robes. Qui donnent toujours l'air chic alors que  c'est l'habit du fainéant: pas besoin de se creuser la tête pour trouver un haut qui va avec. Et puis c'est confortable et cela ne serre pas. En plus, vu la variété des coupes et des longueurs, il y a de

Les rues de Laredo de Larry McMurtry (1993)

Image
  La lecture de Lonesome Dove m'a tellement happée que j'avais hâte de lire la suite, même si je craignais qu'elle ne soit pas à la hauteur de mes attentes. Malgré un peu moins d'humour que dans le tome précédent, j'ai adoré suivre cette aventure épique qui m'a complètement passionnée. Ce n'est pas juste un western. C'est l'histoire de la vie: qui est injuste quand elle ne devrait pas l'être et où la survie et la mort ne tiennent qu'à un fil. Les personnages sont bouleversants et la véritable héroïne de ce livre pour moi est Lorena, prostituée dans le précédent tome, qui grâce à une volonté infaillible va réussir des exploits, le précurseur du rêve américain en quelque sorte. Les personnages sont brillants et psychologiquement très réussis. C'est aussi un choc des civilisations Call incarne "l'ancien monde" qui tutoie le monde civilisé incarné par le maladroit et attendrissant Brookshire. Il y a de l'action, de l'av

BD "Scotland, les missions fantastiques de Kathy Austin" de Rodolphe, Léo, Marchal, éditions Dargaud

Image
 Bien qu'ayant dévoré les histoires des Triplés , de Tom-Tom et Nana , de Calvin & Hobbes ou plus récemment Valerian , je ne suis pas une grande fan de BD. (vous remarquerez que j'aime avant tout les histoires d'enfants qui font des bêtises!!!!) Je n'ai jamais pris l'habitude de lire des BD mais cette fois,  j'avais envie de quelque chose de différent. Férue de culture anglophone, passionnée d'Ecosse (le monstre du Loch Ness exerçait une fascination sans précédent sur moi, enfant!), la couverture m'avait tapé dans l'œil.  image libre de droit via Pixabay En lisant le résumé ( cela m'arrive parfois ), quand j'ai vu qu'il s'agissant des histoires d'une espionne, je me suis dit que cette BD était faite pour moi ( oui, j'ai toujours eu un faible pour le monde des agents secrets! ). Après trois semaines d'hésitation, je suis finalement passée à la caisse. J'ai adoré, le dessin, l'histoire avec ces phénomènes fantas

Faire son deuil...Où j'en suis, 3 ans et demi après

Image
 Aujourd'hui, je voulais parler avec vous d'un des sujets tabous dans notre société, le deuil. Ce n'est franchement pas le sujet qui fait la une des magazines (les "régimes", "détox", "comment avoir la peau douce" occupent trop de place!) Et pourtant, comme pour les sujets précédemment cités, nous sommes tous concernés. Je comprends que cela ne soit pas très gai, et qu'après une journée de boulot à se taper un chef insupportable ou des clients mécontents, personne n'ait vraiment envie d'y penser.... Et c'est peut-être là le problème: on pense que cela ne peut pas nous arriver, que tous nos proches vivront jusqu'à plus de 90 ans, mais c'est un mensonge éhonté. Quand cela nous arrive, c'est un tsunami. Et non, cela n'arrive pas qu'aux autres. image libre de droits via Pixabay Voilà 3 ans et demi que j'ai perdu ma maman. J'avais 29 ans et demi quand elle est partie. Nous étions fusionnelles et pour moi c

"Assoiffés" (Crave) de Tracy Wolff

Image
 J'avais envie de lire une petite romance vampire-fantastique pour me changer les idées. Dans ma jeunesse, mon cœur avait palpité pour la saga  Twilight bien que l'écriture soit plate et l'histoire assez mièvre, les personnages étaient attachants et l'histoire se savourait comme un bonbon à la guimauve. J'avais envie de replonger dans ce même état d'esprit... J'ai été très déçue. La meilleure chose de ce livre reste la couverture.... Les ingrédients étaient pourtant réunis: une humaine, une école somptueuse au fin fond de l'Alaska, des vampires, sorcières et loups-garous. Dans ce roman, rien ne va: les personnages sont plats et pas attachants. J'ai eu beaucoup de mal à les visualiser. Les relations entre les personnages sont artificielles, aucune alchimie concernant l'histoire d'amour...C'est du "je te vois, je t'aimeuhhhhhhh". Bam, d'un coup. Certains personnages sont inexploités. Bref, la psychologie des personnages e